Océans | le 24 mai 2013

Messieurs les ministres, sans poissons pas de pêcheurs

Penfret (Finistère), le 24 mai 2013 – Alors que s’ouvriront de nouvelles négociations sur la Politique commune de la pêche les 28 et 29 mai entre le Parlement européen, le Conseil des ministres et la Commission européenne, Greenpeace depuis l’Arctic Sunrise a déployé ce matin sur l’eau une banderole de 144m2 au large de l’Archipel des Glénans dans le Finistère. On pouvait y lire : « Messieurs les ministres, sans poissons pas de pêcheurs ! »

action AS

Un message aux ministres européens et à monsieur Cuvillier

Les États membres de l’Union européenne affaiblissaient il y a peu le texte de la nouvelle PCP proposée par le parlement. Ils ont refusé, notamment sous la pression de Frédéric Cuvillier, d’adopter une date pour la reconstitution des stocks de poissons à un niveau sain. Autrement dit, ils se contentent d’une simple déclaration d’intention sans réelle volonté de sortir de la crise traversée par les océans et la pêche. Or 60% des stocks de poissons des eaux européennes sont surexploités.

« Nous, pêcheurs artisans, nous pêchons la même quantité de poissons qu’il y a trente ans. Mais nos techniques et nos outils ont beaucoup évolué. Si nous pêchions encore avec les techniques traditionnelles et les bateaux de l’époque, je ne sais pas si nous rapporterions ne serait-ce qu’une caisse de poissons par jour. On constate que la quantité de poissons a diminué depuis trente ans.« , explique Gwenaël Pennarun, pêcheur artisan du Sud Finistère.

« Ces pêcheurs artisans sont parmi les première victimes de la surpêche, alors même qu’ils utilisent des méthodes sélectives et travaillent en préservant la ressource en poissons, dont ils savent qu’ils dépendent directement. » souligne Hélène Bourges, chargée de campagne océans pour Greenpeace, actuellement embarquée sur l’Arctic Sunrise.

L’Arctic Sunrise en soutien à la pêche artisanale

Après Bayonne, l’Arctic Sunrise fera escale à Saint-Malo les 26, 27 et 28 mai. Le bateau de Greenpeace est en tournée pour alerter les décideurs politiques et les citoyens sur la nécessité de changer le cap dans la gestion des ressources en poissons et promouvoir un modèle de pêche porteur d’avenir : celui de la petite pêche artisanale.

Le bateau accueille le public lors de chacune de ses escales, autour d’une exposition, et est un lieu de rencontre entre pêcheurs artisans et décideurs politiques.