L'actualité | le 20 janvier 2017

Des ponts, pas des murs : le message de la société civile à l’occasion de l’investiture de Donald Trump

Le 20 janvier, à l’occasion de l’investiture de Donald Trump comme 45e président des États-Unis, Greenpeace France se joint à la mobilisation internationale pour envoyer un message de solidarité et d’espoir : des ponts, pas des murs. #BridgesNotWalls

Le 20 janvier, Donald Trump arrivera officiellement au pouvoir aux États-Unis au terme d’une année de campagne où, partout dans le monde, des discours de haine, de peur et de division ont essaimé.

PAE_6283

A cette occasion, Greenpeace France a organisé un rassemblement symbolique sur un pont de Paris en soutien aux centaines d’actions similaires organisées dans différents pays partout dans le monde. photo Ces rassemblements ont pour objectif d’opposer à la volonté de division et d’exclusion, un message d’espoir et de solidarité.

“Nous souhaitions nous associer à un message positif et montrer que partout dans le monde des organisations s’unissent pour rester déterminées et soutenir la construction d’un futur qui bénéficie à chacun et pas seulement à une poignée de personnes ; une planète où l’économie devra respecter l’environnement, la santé et cesser de creuser les injustices ”, déclare Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France.

Greenpeace est convaincue que les organisations de la société civile et les citoyens, en restant unis et soudés partout dans le monde contre le racisme, la xénophobie, l’homophobie et le sexisme et en défendant la justice sociale, environnementale et économique, feront reculer les intérêts politiques et économiques contraires et parviendront à construire un futur de justice, de paix et respectueux de l’environnement.

Des photos des mobilisations du monde entier sont disponibles sur demande.