Forêts | le 30 janvier 2013

Rencontre Biya – Hollande : au Cameroun, Herakles et l’huile de palme font-elles la loi ? Rendez-vous le samedi 2 février à Paris

Paris, le 30 janvier 2013 – François Hollande recevait le président du Cameroun Paul Biya cet après-midi. Celui-ci aura une « réunion de travail » demain matin avec le Medef. Le président camerounais a placé sa visite en France sous le signe de l’économie et de l’ouverture de son pays aux investisseurs étrangers et principalement français. Mais Greenpeace a tenu à l’interpeller par le biais d’une tribune ce matin sur les agissements de certains de ces investisseurs envers l’environnement et les populations dans son pays. A commencer par le scandaleux projet de plantation de palmiers à huile menée en toute impunité par la compagnie américaine Herakles Farms dans la région Sud-Ouest au Cameroun.

Rendez-vous samedi 2 février à Paris pour soutenir la lutte contre Herakles

Le projet d’Herakles Farms, c’est une plantation de palmiers à huile sur 70 000 hectares de forêts que la compagnie à commencé à raser, des milliers de personnes qui vont perdre leur terre, un contrat de 99 ans avec seulement 1 dollar par an et par hectare de « loyer », tous les droits accordés à la compagnie dans sa plantation, une zone très réputée pour sa biodiversité et de nombreuses espèces menacées, etc.

« Le président camerounais ne peut pas rester plus longtemps silencieux face aux agissements d’Herakles Farms dans son propre pays« , explique Fréderic Amiel, chargé de campagne Forêts pour Greenpeace France. « La terre, les forêts et les populations de la région sont littéralement à la merci de la compagnie. Les villageois et la société civile se mobilisent contre Herakles mais ils n’ont droit qu’à intimidations, répression, voire emprisonnement. D’où notre question : les entreprises font-elles la loi au Cameroun ? »

Greenpeace organise ce samedi à Paris une grande manifestation de soutien aux populations du Sud-Ouest au Cameroun qui luttent contre Herakles Farms :

Rendez-vous contre la déforestation au Cameroun/strong>
le samedi 2 février à partir de 10h30
Place du Palais Royal à Paris (1er)