Energie / Climat | le 23 juillet 2015

Loi de transition énergétique – Tout reste à faire !

Paris, 22 juillet 2015 –L’Assemblée Nationale vient de voter la loi sur la transition énergétique, qui acte la décision historique pour la France de diminution de la part du nucléaire dans le mix électrique français. Cependant, pour ne pour ne pas en rester à la déclaration d’intention, François Hollande doit agir dès maintenant. Cette loi doit donner à la France les moyens concrets d’entamer sa transition énergétique, tout de suite.

« Nous attendons la mise en marche de la transition énergétique depuis le début du mandat de M. Hollande » rappelle Yannick Rousselet, chargé de campagne énergie à Greenpeace France. « Une loi fixant un objectif clair est finalement votée. Maintenant, voyons concrètement comment le Président diminue la part du nucléaire en France, en fermant des centrales et en développant les renouvelables. Une pétition de Greenpeace de près de 49 000 signatures lui demande de passer aux actes, dès maintenant. »

Pour atteindre les 50 %, il faut fermer 5 réacteurs d’ici 2018

Aujourd’hui, la déclinaison opérationnelle de cette loi, qui devrait se dessiner d’ici la fin de l’année par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, n’est toujours pas connue.A la fermeture de deux réacteurs à Fessenheim qui devra, selon la loi, être annoncée par EDF avant le 10 octobre 2015, il faudra ajouter trois autres fermetures d’ici 2018, pour avoir une chance d’atteindre l’objectif fixé par la loi.

Mettre la transition énergétique en marche

Pour appliquer la loi de transition énergétique, et atteindre 27% de renouvelables électriques en 2020 et 40% en 2030, François Hollande doit doubler le rythme annuel de développement de l’éolien et du solaire jusqu’à la fin de son mandat. Cela représente 720 éoliennes et 8 km2 de photovoltaïque en moyenne chaque année.

Prouvez-nous que la France est à la hauteur !

François Hollande préside cette année la COP21. Pour y être crédible, il doit prendre ses responsabilités et montrer l’exemple. Comme l’a prouvé une étude de l’ADEME, 100 % d’énergies renouvelables en France c’est à la fois techniquement possible, et pas plus cher que notre système énergétique actuel. La seule solution pour produire de l’énergie tout en luttant contre les dérèglements climatiques, ce sont les renouvelables. La voie est toute tracée pour la France.